17 juin 2009

Balisage naturel

La nuit venue, quasiment quotidiennement, je pars me balader.
Dans la campagne, bien entendu, pas de réverbère, mais j’ai les étoiles pour m’éclairer...


Et parfois Dame Lune...

Ca, c’est pour le ciel mais ces derniers temps, les sentiers sont également balisés pas de petites lumières vertes...
On s’approche ?...
Ce sont des lucioles ou vers luisants.

En réalité ce ne sont pas des vers mais des larves de coléoptère ou alors des femelles adultes car celles-ci gardent un aspect juvénile.
Les femelles brillent pour répondre aux clignotements lumineux des mâles, les jeunes brillent lorsqu’elles sont dérangées et pour signaler aux prédateurs qu’elles sont toxiques
Il faut bien avouer qu’elles ne sont pas très ragoûtantes malgré leur lumière ! Et dire que, gamine, je prenais ça aisément dans la main ! Beurk !

Les larves sont de fameuses prédatrices ; Elles se nourrissent d'autres insectes (larves et adultes), d'escargots, de lombrics, de limaces et de divers petits invertébrés.
Mais elles se font également manger et quand une grenouille avale un repas de larves de lucioles, on peut voir briller les insectes à travers la peau de son ventre.
Mais d’où provient cette lumière ?
"La capacité pour un être vivant de produire de la lumière porte le nom de bioluminescence. Parmi les autres animaux qui ont cette propriété, on retrouve certaines méduses.
La lumière des lucioles est produite par une réaction biochimique qui nécessite la présence d'oxygène. La réaction a lieu au bout de l'abdomen de l'insecte, dans un organe complexe appelé photophore. Celui-ci est composé de plusieurs couches de cellules. Certaines cellules, les photocytes, contiennent les produits nécessaires à la réaction. D'autres cellules agissent comme des réflecteurs qui dirigent et intensifient la lumière.
Lors de la production de lumière, il y a oxydation, grâce à l'oxygène de l'air, d'une substance appelée luciférine. Celle-ci doit d'abord réagir avec une autre substance, l'ATP, ou adénosine triphosphate. Les insectes contrôlent l'émission de lumière en maîtrisant l'arrivée d'air dans le photophore (d’où les clignotements des mâles). Quand l'oxygène arrive, la luciférine, en présence d'une enzyme appelée luciférase, est oxydée presque instantanément. L'énergie produite par la réaction est alors libérée sous forme de lumière.
La lumière produite par les lucioles est froide, contrairement à celle fournie par les ampoules à arc électrique. En effet, lors de l'émission de signaux lumineux, presque 100 % de l'énergie produite par les insectes est dégagée sous forme de lumière. Dans les ampoules, seulement 10 % de l'énergie se transforme en lumière, alors que 90 % se dissipe en chaleur. La mise au point d'un système capable de produire de la lumière avec autant d'efficacité énergétique constituerait une percée scientifique majeure !"
J’ai lu qu’une présence importante de lucioles peut être considérée comme un des indicateurs de bon état de naturalité de l'environnement nocturne et qu’autrefois des groupes de milliers de lucioles pouvaient être aperçues sur et autour d'un arbre, aux abords d'un ruisseau.
Malheureusement c'est un phénomène devenu très rare hormis dans des lieux éloignés de l'agriculture, des villes et dépourvu d'éclairage artificiel.
Bon, ici, elles n’étaient que trois mais c’est déjà ça !

Une grande partie des informations ont été recueillies ici.
.

5 commentaires:

Thierry a dit…

On n'en voit plus guère dans mon coin, mais c'est toujours une drôle de surprise d'en rencontrer à la nuit tombée. Tes photos sont très bien (pas facile de phtographier dans l'obscurité) !!

Stéphanie a dit…

Merci Thierry !
Pas facile en effet, d'ailleurs, je pense que l'on profite plus de la première photo en la regardant le soir.
Pour les autres, j'ai parfois utilisé la lampe de poche :)

manue a dit…

mais t'es folle!! t'as pensé aux loups garous???

Marie a dit…

Alors là double plaisir... d'abord superbe photos de lune...bravo vraiment

et les lucioles qui me raménent quelques années en arrière en fin de lycée... quand mon namoureux de mon coeur de l'époque m'a volé mon premier baiser, sous couvert de me montrer les lucioles :-))))))))))

Beo a dit…

Vers luisants... parce que pour moi une luciole: ça vole. À moins que ces vers ne deviennent un insecte pouvant voler?

Je sais... je suis mauvaise élève: pourtant ce cours de science animale est des plus intéressants et documenté: photos à l'appui!