05 avril 2009

Les caves de Chanzelles (Geocaching IX)

En ce dimanche un peu gris, nous décidons d’aller jeter un œil à la brocante de Beaufort-en-Vallée, puis de faire une petite recherche de cache aux Caves de Chanzelles.
Le site se situe en plein milieu de la superbe forêt de Chandelais que nous avions découverte il y a quelque temps par le biais de la table du Roi René.
Jusqu'en 1800, les caves sont utilisées comme carrières d'exploitation de tuffeau, pierre blanche et friable, utilisée dans la région pour la construction des monuments et des maisons d'habitation.


De 1800 à 1914, trois de ces caves ont été utilisées pour héberger des ouvriers forestiers.

Aujourd'hui, elles ne sont plus utilisées et la végétation a repris ses droits.

Le site est d’ailleurs dangereux et protégé derrière un grillage.

Mais devant nous s’ouvre la forêt.

Si le soleil n’est pas au rendez-vous, cela n’empêche pas les oiseaux de chanter à tout va !

video


Le sol du sous-bois est tapissé de ficaires encore fermées et de dizaines de pervenches.

On fouille, on fouille...


Il y a pas mal de possibilités de cache.

Notamment ce trou énorme dans le tronc d’un arbre.

Imbroglio.

Je mets finalement la main sur le trésor !

Il est tout neuf, nous sommes les troisièmes à le dénicher et la dernière visite date... d’avant-hier !

Nous laissons un sorcier fouineur.

Un dernier regard vers le bois.

Il me fait immanquablement penser à des œuvres de John Howe.

Mais nous n’avons pas trouvé l’anneau :)

.

3 commentaires:

la fille du métro a dit…

Nan mais vous êtes malades d'aller dans des endroits comme ça!
QUI va vous retrouver si vous vous perdez???

Thierry a dit…

Je suis content que la forêt de Chandelais te plaise, car nous aussi la trouvons enchanteresse. Certes, il en est de plus belles mais, dans notre région, nulle autre ne la surpasse.
Et puis, cette fin qui alterne photos et oeuvres de John Howe est du plus bel effet !

Stéphanie a dit…

- Working Woman > Mais les caches ne sont jamais bien loin du chemin et pi y’a toujours le Gabbel qui peut prévenir sa grand-mère si elle ne nous voit pas revenir.
- Thierry > J’avais déjà eu un coup de cœur lors de notre passage à la table du Roi René et il s’est confirmé aujourd’hui !