24 février 2009

Geocaching VI & VII

La première cache trouvée, nous nous dirigeons vers la deuxième située au pied du château que nous voulons justement visiter : le Château d’Ussé.
La cache se trouverait au bord de l’eau.


On fait tout de même le tour de toutes les possibilités.

Au loin sonnent les trompes des chasseurs, d’ailleurs certains ont déjà pris la poudre d’escampette.

Nous cherchons, cherchons encore.

Nous suivons même Simone dans les ronces (mes mains s’en rappellent encore !) mais rien.

Si ce n’est encore un magnifique parterre de perce-neiges.

D’ailleurs il y en aura tout au long de la route, cela semble pousser comme de la mauvaise herbe !

Après une demi-heure de recherche nous abandonnons, c’est ça aussi le jeu !

Nous nous rapprochons du château bâti au bord de l'Indre, un affluent de la Loire.

Le site du château d'Ussé est habité depuis la préhistoire, comme en atteste les traces retrouvées sur les lieux.

Le premier seigneur connu d'Ussé fut en 1004 le chef viking Guelduin Ier de Saumur (dit le diable de Saumur),
Après une succession de propriétaires le château est acquis en 1659 par Thomas Bernin, marquis de Valentinay, secrétaire du roi. En 1664, il fait aménager les jardins d'après des dessins de
Le Nôtre.

En septembre 1700, la châtellenie d'Ussé est érigée en marquisat en faveur de Louis II Bernin de Valentinay, receveur général des finances à Tours et ami de Charles Perrault, qu'il recevra plusieurs fois au château.
Ce dernier se serait inspiré de ce château pour le conte de
la Belle au bois dormant.

Contrôleur Général de la Maison du Roi, Louis Bernin de Valentinay épouse en janvier 1691 Jeanne-Françoise Le Prestre de Vauban, seconde fille du célèbre maréchal de France.
Vauban viendra d'ailleurs plusieurs fois au château d'Ussé, et plusieurs plans de fortification furent réalisés au château.
En 1780, les descendants de Louis Bernin de Valentinay vendent le château.
En 1807, le château passe à la famille de Duras. Les cèdres du Liban ramenés de terre sainte en 1817 par Châteaubriant pour son amie Claire de Kersaint, épouse du duc de Duras, sont visibles près de la chapelle.

La fille du duc de Duras cède le domaine à son petit neveu le duc de Blacas, dont les descendants sont toujours propriétaires du château.

Tout cela est bien joli mais finalement nous changeons d’avis et jetons notre dévolu sur un autre château.

Après la visite de ce dernier, nous irons une dernière fois à la recherche d’un trésor et là aussi nous rentrerons bredouille :(
Il se situait au pied de Notre-Dame-de-Rigny, une belle église 10ème siècle en rénovation et nichée dans un joli vallon.

Là aussi, nous avons beaucoup cherché, notamment dans une petite construction en ruine près de l’église.

J’ai retourné toutes les pierres autour de l’édifice et namoureux a cherché à l’intérieur.

Rien.
Au retour, je jetterai un œil sur le site des geocaches.
Pour celle du château de la belle au bois dormant, je pense que nous avions trouvé l’endroit de la cache, au vu des photos laissée par d’autres chercheurs, mais elle était vide.
La description disait "Trouvez la cache avant que l’eau ne l’emporte !"... je crois que nous sommes arrivés trop tard !
Quant à celle de l’église, le chemin qui semble mener à la cache était inaccessible par des branchages.

Donc pas de regret.
Mais au fait... entre les deux caches, il y a une visite, non ?
A votre avis, où était-ce ?

...à suivre...

6 commentaires:

dieudeschats a dit…

Jumelé avec Lasne ? Ah zeg, rideau, c'est trop faciiiiile !

Dodinette a dit…

je suis d'avis que le nom de perce-neige devrait être banni des régions où il n'y a pas de neige.
:P

(c'était le commentaire constructif du jour)

la parisienne a dit…

Et pourquoi j'ai l'impression que tu habites dans un autre pays que le mien???

Stéphanie a dit…

- DDS > Tu savais ou on dit merci le net ?
- Dodinette > Naaaaaaaaaaaan !! :p
- La parisienne qui vient quand elle veut > Ben, pourtant, t'as mon adresse ;)

ddc a dit…

Je le savais mais je dois avouer que le nom restait sur le bout de ma langue... donc merci le net quand même :)

Stéphanie a dit…

Qu'est qu'on ferait sans lui ? :)