04 août 2008

Conjoncture

Souvent après avoir reçu des amis, je m’amuse le soir à remonter le cours de la conversation, pour comprendre comment en partant d’un sujet comme Umberto Eco (Oui, je sais, j'ai des amis très intellectuels) nous en étions arrivés à citer des anecdotes de médecins des urgences qui trouvaient des objets divers et variés dans des endroits plus qu’inadéquats pour ce genre de chose (Oui, je sais, j'ai des amis à l'esprit tordu).
Hier soir, je n’ai pas eu de visite mais j’ai pourtant remonté le fils du temps histoire de comprendre comment j’en étais arrivé à ça.


Parce que c’est vraiment pas de ma faute, non, non, non !
Cela à commencé avec Puccannick qui m’a demandé une recette, j’ai donc parcouru mon classeur.
Classeur que je n’avais plus ouvert depuis un certain temps puisqu'à présent on trouve pratiquement tout sur internet…un p’tit clic et hop, plus besoin de fouiller.
Du coup, j’ai fait de chouettes re-découvertes dont une recette de pain un peu particulière que j’ai filé à Anne.
Du coup, j’ai eu envie de faire un pain salé.
Du coup, amoureux , en plus de la baguette, a ramené de la levure de la boulangerie.
Puis, il a été temps de partir chez le dentiste pour me faire retirer une deuxième dent de sagesse. Quand il eut fini, il m’a conseillé de manger des choses molles durant la journée.
Retour à la maison, mise au point devant le frigo et là souci : il me manque des ingrédients pour faire mon pain salé et je n'ai rien de mou à me mettre sous la dent.. enfin sous la cavité :-)
Faisons le point : levure + dent en moins + nourriture molle = pâte levée !
Et hop une tarte au sucre !

Alors vous voyez bien que ce n’est pas ma faute !
Et puis comme il restait pas mal de pâte, j’ai fait un gros pâton auquel j’ai rajouté de gros grains de sucre ramenés de Belgique (Les grains, ici, sont vendus pour en parsemer les chouquettes, ils sont donc très petits. Alors qu’en Belgique, ils sont utilisés pour les gaufres de Liège et donc plus gros).

Perso… j’ai encore plus aimé que la tarte ! ;-p

7 commentaires:

la plus sage de toute les sages a dit…

Mais bien sûr, ça va être de ma faute...
Juste une question... comment est ce possible que jusqu'à pas plus tard que hier tu avais encore une dent de sagesse... le mystère reste entier... Sage toi? Quand on voit les tentations démoniaques que tu nous mets sous les yeux???
Ceci ne pouvait être une erreur, heureusement corrigée par ton dentiste. Sage homme que celui-ci...

Thierry a dit…

Il en serait donc des envies gourmandes comme des conversations à bâtons rompus, où les sujets qui les terminent n'ont souvent plus grand chose à voir avec ceux qui les ont commencées... On assouvit juste une petite envie qu'une autre recette éveille tout à coup l'émoi des papilles.
J'aime beaucoup cette mise en perspective audacieuse et gastronomiquement succombante !

Stéphanie a dit…

- La sage, hum,hum > Mais j’étais et je SUIS encore très sage puisque j’avais en tout et pour tout 4 dents de sagesse…m’en reste 2, histoire de me cacher derrière quand je fais des bêtises 
- Thierry > Hihihi, j’essaie de trouver des excuses et j’espère bientôt t’en faire profiter :)

Cassiopée a dit…

Hummmmmmmmmm il ne ferait pas si chaud je me mettrais bien aux fourneaux
merci de ta visite
j'ai adoré la visite virtuelle à l' Abbaye de Fontevraud ( photos trés belles )

Stéphanie a dit…

- Cassiopée > Le temps de la cuisson tu peux t’éloigner du four et boire un p’tit apéro bien frais :-)
Merci pour les compliments et à bientôt sur ton blog que j’ai découvert il y a peu.

mme dudentier a dit…

Hein?? on t'enlève une dent et toi tu te gaves de sucre??? tu veux qu'on te les retire toutes ou bien????

quant à l'argument de la sagesse, je rejoins l'avis de La SagePaSiSage, on y croit à mort, à ta sagesse.

dieudeschats a dit…

C'est un craquelin ou juste que ça y ressemble ? ^^