25 juillet 2008

Si si, on a Baugé !

Au premier jour de la visite de Cousine, il y eut le repos…bien mérité après avoir roulé toute la nuit.

Oui, je sais, vous allez me dire que les miss sur la photo sont bien jeunes pour avoir le permis mais elles aussi rêvaient du soleil, parce qu’il parait qu’à Bruxelles c’est un astre de plus en plus rare.
Par contre, le deuxième jour, nous avons bougé vers le château de Baugé (oui, mon jeu de mot dans le titre est assez lamentable, ce doit être les effluves de la tarte aux pommes que je viens, à l’instant, de sortir du four qui me montent à la tête).
Et pourquoi qu’on est allé là ? Hmm ? Pour faire plaisir au fils (15 ans) de Cousine qui aime tout ce qui tourne autour du médiéval et ça tombe bien, y’avait justement une fête à ce sujet !
En plus autour d’un vrai château, que demander de plus ?
Direction Baugé !
Le château est au cœur de la ville derrière un joli petit parc.


On ne peut pas le rater !

Nous sommes mis dans l’ambiance dès notre arrivée avec des démonstrations de tir à l’arc.

Dame Isabeau brode…

Tandis que Sieur Robert tente de toucher la cible.

Le château est vraiment très joli, entouré de superbes hortensias.

Nous rencontrons d’autres chevaliers qui semblent peu amènes.

J’ai beaucoup apprécié la reconstitution de plusieurs facettes de la vie courante :

La chambre:Le repas:La prière:Sous une tente, certains écrivent les noms d’une bien jolie manière.

Et derrière, on veille…

C’est un irish wolfhound ou lévrier irlandais ou encore chien-loup car on l’utilisait pour se défendre contre les attaques des loups qui étaient monnaie courante dans la campagne de l’époque.
Il était vraiment super gentil et il m’a fait un gros câlin !
Sa maîtresse était très sympa et je trouvais qu’elle portait vraiment bien le costume.


Soudain un chevalier noir apparaît… brrr, je ne voudrais pas le croiser le soir au coin d’un bois !

Je m’en vais de ce pas me munir de quelques protections !
Il y a justement un marchand d’armes.


Un monsieur a tenté le port de la cotte de mailles mais il a vraiment eu beaucoup de difficultés à l’enlever !

Et il ne fallait même pas penser à essayer un heaume car sous le soleil ils étaient vraiment brûlants !

Tiens, le chevalier blanc a enlevé son casque… il a une bonne tête finalement :)

Les démonstrations continuent avec le tir à l’arbalète…

Et la réalisation de tonneaux.

Et au milieu de toutes les bonnes choses…

Et de la foule armée…

...un gabbel très zen.

Nous avons terminé la journée par la visite de la superbe apothicairerie de l'ancien hôpital.

Je vous conseille vivement d’aller faire un tour sur le site pour avoir une petite idée de ce que nous avons vu car les photos y étaient interdites.

Pour une première journée de visite, elle fut vraiment réussie !



9 commentaires:

gourmande oui, mais pas que! a dit…

J'aime bien le Gabbel et aussi le gros fromage, miam miam!!!
Euh... sinon... juste pour info... tu sais, euh... le chevalier blanc...
oui voilà quoi...
Donc...
Tu sais si éventuellement... ben euh... s'il serait pas un peu célibataire...?
Hein?

Stéphanie a dit…

Pucca > Ben, je ne le connais pas perso moi le chevalier...mais tu peux toujours contacter le château de Baugé et demander la liste des intervenants :)
Alors comme ça on aime les yeux bleus ? :-)

Thierry a dit…

Est-ce toujours une religieuse qui assure la visite de l'apothicairerie ? Certes, c'était il y a plus de vingt ans mais, outre le décor surprenant du lieu, cela ajoutait un brin de pittoresque.
C'est un très beau reportage que tu as réalisé là.

Stéphanie a dit…

Thierry > Hélas, non, c'était une petite jeune mais elle a parlé de la religieuse.
Entre nous, amoureux pense que si nous avions posé un peu plus de questions elle aurait eu du mal à répondre tant elle semblait connaître mais "en survol" le sujet.
Mais le discours était très vivant.

puccannick a dit…

pas que...
c'est un ensemble avant tout..

Beo a dit…

Mais c'est une journée entière qu'il faut y mettre!

J'adore ce genre de reconstitution et dans un pareil cadre; c'est génial!

J'avoue que le chevalier blanc doit faire tourner bien des têtes avant d'en couper d'autres, hu hu!

dieudeschats a dit…

Je suis passée en coup de vent sur tes photos (les couques viennent d'arriver, je reviendrai après le petit-déj ;-)) et deux choses m'ont marquées : le chat (magnifique) et le superbe couteau à lame damassée !!!

Stéphanie a dit…

Aaaaah oui des couques !
Je veux des pistoleeeeeets ! ;)
Bon petit dej !

la marieuse du fier destrier a dit…

Pucca, elle est amoureeeuuuse-euuh!!
Ouais bon tu sais, dans la vraie vie, je suis sûre qu'il a pas la cote de maille qui lui donne tout ce glamour intersidéral (un jogging, un t-shirt du PSG et une bière dans la main, quoi).
Et pourquoi t'irait pas, toi à Baugé, directement. Ou alors tu postules pour être la princesse???