22 novembre 2007

Réflexions du matin

Dans le lit, Gabbel vient nous dire bonjour et comme chaque matin, elle me sent le nez.

Lui : Mais elle vient toujours te sentir le nez, c’est rigolo
Moi : Ben oui, les gabbel font ça entre eux c’est pour vérifier que tout va bien.

..
.
Moi : Au fond, on voit tout de suite la différence de niveau entre les chats et les chiens : les uns sentent le nez, les autres le cul.

…………………….

Au petit déjeuner, admirant le bouquet.

Moi : Tiens, y’a un lys qui …heuu … orange ?
Lui : Orange ?
Moi : Oui… on ne dit pas orangit tout de même ?
Lui : C’est exact, il n’y a pas de verbe pour cette couleur. On dit bleuir, verdir, rougir, jaunir, rosir … mais il n’y a rien pour orange, cela vient peut-être du fait que ce nom vient d’un nom propre.
Moi : Oui mais comment je dis alors pour le lys ?
Lui : Tu emploies une périphrase du style : "le lys devient orange"
Moi : Ah non, t’es fou avec tous les bouchons suite aux grèves moi je prends pas le périph !


2 commentaires:

Thierry a dit…

Huhuhu ! J'aime bien le ton de ce billet et de la délicate question de la couleur orange.
A ce propos, on peut dire oranger dont la seconde définition donnée par le dictionnaire Le Robert est : "Rare. Teindre d'une d'une couleur orange. Oranger des rubans". Donc, j'orange (ô désespoir !), tu oranges (ta chambre), il orange...
Quant aux chiens, je tiens tout de même à corriger ceci : les chiens se reniflent très souvent le museau avant d'inspecter le reste. Et puis, c'est Philippe Noiret, dans le film "Coup de torchon" de Bertrand Tarvernier, qui explique très bien pourquoi les chiens se reniflent ainsi le derrière. J'ajoute que j'ai souvent vu les chats faire de même. Tsss !, non mais ! ;)

rayray a dit…

Quelles discussions au petit déjeuner ! Ça doit t'avoir manqué heu heu uhuh !!!

Et oui les chiens et les chats cé pas pareil. Heureusement pour toi que c'est un chat ton animal domestique hihi ! Moi j'aime pas me faire sentir le derrière HAHAHA très drôle ton analogie hihi
Bisous ma belle