07 février 2009

Playing For Change: Song Around the World "Stand By Me"

Superbe découverte sur le blog de Maé ce matin et l'immense envie de la faire découvrir à mon tour.


.

3 commentaires:

Dodinette a dit…

ça met la chair de poule hein...
(mais c'est du réchauffé un peu, Maîtr Eolas en parlait avant Noël :P )

Thierry a dit…

Il est dommage que seuls les milieux artistiques soient en mesure de réaliser ce genre de performance médiatique dans l'esprit de "Ah ! si tous les gars du monde pouvaient se donner la main...". C'est une toute autre histoire quand on parle d'économie ou d'industrie.
Le corollaire qui me vient à l'esprit est ce qui se passe pour nos produits manufacturés : le design provient d'un pays, les matières premières viennent d'un autre, la fabrication des composants d'un troisième, le montage et l'emballage d'un quatrième. On pourrait en dire autant pour l'industrie agro-alimentaire avec les tomates d'hiver venant du Brésil, par exemple. En définitive, tout ça fait beaucoup (trop) de camions sur les routes et d'avions dans le ciel (y compris pour cette chanson, sans doute) afin de satisfaire notre confort. Certes, montrer la fabrication d'un téléviseur de par le monde ne sera jamais aussi beau à l'image et doux aux oreilles qu'un standard chanté en choeur à travers la planète. Mais il n'y a guère de différence dans le principe d'une chaîne humaine accomplissant une tâche commune dans le temps et l'étendue géographique...
Faire d'un clip un message d'espoir volontaire et consenti entre les communautés et les peuples n'est malheureusement pas prêt de faire disparaître l'aliénation que les marchés imposent à ces mêmes peuples à travers le monde. La force d'une chanson, et le symbole d'un montage habile risquent de ne jamais être en mesure de rivaliser avec les seuls messages que l'histoire des peuples et des communautés a retenu : les émeutes de la faim ou de l'emploi. Et on n'en a jamais fait de jolis clips non plus. Car je crains que nos dirigeants n'ont malheureusement que faire d'une belle chanson...
Certes, comme Dodinette, la première lecture de ce clip m'a donné la chair de poule. La chanson est magnifiquement interprétée (quelles voix !), et le chorus instrumental irréprochable. Il faut seulement se méfier des apparences, et non de leurs interprètes.

Stéphanie a dit…

- Dodinette > C’est toujours bon de le revoir ;)
- Thierry > Mais tu as mangé du lion ma parole !:)
Je suis d’accord avec toi, ce n’est pas une belle chanson qui va changer le monde et encore moins la façon dont les dirigeants gouvernent et mènent les pays à leur perte, d’ailleurs loin de moi cette idée quand j’ai mis la vidéo en ligne.
Je trouvais simplement l’idée en elle-même géniale et fabuleux que des citoyens du monde lui aient donnée vie.
En ce qui concernent les avions utilisés pour voyager d’un pays à un autre, je ne pense pas que le réalisateur ait eu, en effet, les moyens de Yann Artus-Bertrand qui conscient que ses nombreuses heures de vol contribuent au réchauffement climatique par des émissions de gaz à effet de serre, a créé en 2006 Action Carbone, qui soutient des projets visant à réduire et compenser les émissions de CO2 dans les pays en développement