10 janvier 2009

Repérage

Voilà déjà 2 jours que j’ai installé des graines sur la terrasse.
Il faut toujours un peu de temps pour que les passereaux les repèrent mais c’est fait depuis ce matin.
Il n’y a pas encore bousculade au portillon et c’est Robin le rouge-gorge qui a ouvert les hostilités.


Mais avant cela, il a remis en place un bruant zizi, fidèle également du jardin.

Ce dernier est resté impassible.

Par contre, il faudra que la grive musicienne règle son GPS car elle est venue voir s’il y avait de quoi se sustenter dans la jardinière côté rue.

Un autre visiteur également et je n’arrive pas à mettre un nom dessus.
.
Vu la couleur, je penche pour une femelle. J’aurais également dit un jeune mais ce n’est pas vraiment la période de l’année pour les nichées.
.
L’état de ses pattes me fait également très peur… on dirait des noix !

J’espère que c’est une déformation de naissance et non une attaque du gel et donc la gangrène.
On attend plus que les mésanges, les pinsons et les verdiers mais je ne désespère pas, maintenant que Robin a trouvé l’adresse, ses acolytes vont certainement débarquer !
.

6 commentaires:

Thierry a dit…

On dirait plutôt que les pattes du visiteur sont couvertes de boue, non ? C'est du moins ce qu'il faut souhaiter...
Nous avons également installé plusieurs mangeoires dans le jardin depuis le week-end dernier, et c'est fou de voir tout ce petit monde s'agiter, ou attendre qu'une place se libère depuis les arbres et les arbustes environnants.

Fais pas ta Flo a dit…

C par hasard que je me promène sur votre blog. Je lis très fréquemment les billets d'Anne Lataillade. Et par simple curiosité me voilà transportée sur votre blog en cliquant sur votre nom.
Très sympa à parcourir, de jolies photos.
Je pensais justement mettre de quoi nourrir les oiseaux. Bcp de neige en ce moment et le froid n'aide pas nos petits amis.
J'espère moi aussi pouvoir les prendre en photo.
Pour l'instant, je ne vois que des moineaux par chez moi. P-être aurai je la surprise de voir d'autres espèces d'oiseaux se poser dans mon jardin.
Bonne soirée.
Flo

Stéphanie a dit…

- Thierry > Ton hypothèse pourrait être plausible seulement comme tout a gelé depuis quelques jours, je ne vois pas trop où il aurait pu mettre ses pieds dans une boue molle.
J’attends une nouvelle visite, histoire de voir s’il a encore les pattes dans le même état.
- Flo > Bonjour et bienvenue !
Tente ta chance, une fois qu’une espèce repère les graines, les autres arrivent !

dieudeschats a dit…

Tu montrais des photos de canards dans de l'eau libre : s'il y a de l'eau non gelée, il y a sans doute de la boue aussi. Et puis la neige + sel + crasses, ça donne un mélange pâteux brunâtre qui pourrait bien être le responsable de ces pattes bizarres. En tous cas j'espère !

Saturnas a dit…

Pour l'oiseau inconnu, je dirais : une alouette mais à vérifier. Pour ses pattes, comme vous l'avez dit, sans doute un mélange eau/sel/boue et comme les pattes ne sont pas beaucoup de vaisseaux sanguins et bien ça doit geler sévère ! Pauvre bête.
Après les cormorans mazoutés, les alouettes ensalées...

Stéphanie a dit…

- DDS > J’y ai pensé par la suite pour la boue au bord de l’eau et j’espère sincèrement que c’est ça !
- Saturnas > J’ai été voir pour l’alouette mais l’inconnu n’est pas aussi strié sur le devant. Par contre, j’hésite maintenant à nommer l’oiseau de la jardinière « grive musicienne ».
Heuu et avant de mettre sur le dos des activités humaines l’état des pattes de notre inconnu, attendons de voir si il repasse dans le jardin et si ses pieds sont toujours dans un sale état. (Et si c’est le cas, qui dit que c’est le sel ?).